l'Anneau du Rhin : résumé

Mis à jour : juin 27



Chaleurs en Alsace !

Nombreux étaient les pilotes du Trophée Saloon Cars à découvrir le tracé de l'Anneau du Rhin. Un parcours boisé, alternant des sections très rapides, et d'autres plus techniques. De bien belles autos composaient ce cru 2021, avec des nouveautés et des retours attendus.


La famille Drouilleau, notamment, étrennait une splendide BMW E30 à moteur 2l des années 80.

Nicolas Grué faisait son retour avec sa Chevrolet Monza, équipée d'un nouveau moteur.


Mais le fait marquant de ce week-end était la météo: une chaleur écrasante qui a encore renforcé le défi posé par le tracé alsacien... jusqu'à 36°C ressentis en exterieur, un air lourd à peine refroidi par les orages de soirée !

Voilà donc les bases posées posées pour ce week-end chaud, chaud, chaud !




Qualifs: les 90's en force

Le tiercé de tête est aussi celui de la catégorie 90, puisqu'on a, dans l'ordre: Julien Grenet (Viper RT10), Mickael Desmaele (Porsche 996), et Didier Samson (Porsche 996).

Fabrice Lefebvre (Audi Quattro), quatrième, sera bien esseulé en 80, puisque la BMW des Drouilleau père et fils a dû abdiquer après 3 tours parcourus.

En catégories 60-70, mésaventure aussi pour Jocelyn Pirio, dont la Jidé Gordini ne se relèvera pas indemne d'un passage express dans les graviers. Il laissait donc les Chevrolet s'expliquer, la famille Fachinetti plaçant la Camaro devant la Monza de N. Grué, dont le nouveau moteur a encore besoin de mise au point. Avec ces péripéties, le challenge <2000cc aura donc des allures de challenge Caterham+Lotus pour le reste du week-end.

ADR - ESSAIS QUALIFICATIFS - Classement Final
.pdf
Download PDF • 189KB


Course 1: canicule et safety car

La chaleur etait terrible pour cette course 1, qui a fait d'autres victimes :

Laurent Trichet, freins bloqués (!) sur sa Lotus Elise S1; Vincent Delarche, boîte bloquée sur l'Alfa 75; un incident moteur sur l'Audi de Fabrice Lefebvre, mais l'hécatombe continue avec aussi la 996 de Didier Samson ou la Caterham de Michel Cairat...

Un safety car en fin de manche a, certes, permis de baisser les températures moteur, mais encore échauffé l'atmosphère en resserrant les écarts !


C'est finalement Julien Grenet qui l'emporte, devant Mickael Desmaele et Patrick Fuet (BMW E36), quelques mètres devant Thierry Lortal (Caterham, premier <2000cc)).

En catégories 60-70, la Camaro garde l'avantage sur la Monza pour moins d'une seconde sur la ligne. Ils étaient tous deux suivis comme leur ombre par Fabrice Delavault sur sa Caterham (second <2000cc).

... Deux derniers tours mouvementés !

ADR - COURSE 1 - Classement Final
.pdf
Download PDF • 191KB



Course 2: pas si simple...

La course du dimanche, disputée sous une température (un peu) plus clémente, a vu des écarts grandir dès le début de course. Si Julien Grenet déroulait le papier à musique pour s'imposer avec la manière, la suite du classement allait à nouveau livrer son lot d'imprévus... Sur une note positive tout d'abord: la belle Lotus Elise de Laurent Trichet parvenait à rejoindre l'arrivée, après avoir connu tant de déboires tout le weekend ; ... chez les plus "anciennes" ensuite, puisque la dernière survivante en 60-70, la Camaro pilotée par Pierre Fachinetti, devait renoncer en cours de route, victime d'un pneu éclaté ;

... chez les <2000cc, a.k.a. les Caterham boys, avec une bagarre intense entre Michel Cairat et Fabrice Delavault ;

... mais aussi pour la 2ème place, puisqu'une belle bagarre se profilait entre les 2 Porsche 996, avant qu'une petite mésentente dans le trafic, ne retarde fortement Didier Samson.


Le tiercé final est donc aussi celui des 90's, et identique à la course 1: Grenet, Desmaele, Fuet.

ADR - COURSE 2 - Classement Final
.pdf
Download PDF • 188KB


Prochain rendez-vous: Albi, du 9 au 11 juillet.


Un grand merci à Jonathan Dehais pour ses magnifiques photos. Vous pouvez retrouver l'album du meeting de l'Anneau du Rhin sur sa page facebook.
149 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Début de saison 2021 timide sur le circuit d’Albi !

Seuls 11 pilotes étaient présent lors des contrôles techniques et administratifs. Dès le début des essais privés, Gérard Verney voit sa Super 5 GT Turbo Maxi refuser tout service suite à un problème d