Dijon-Prenois et ses caprices météorologiques !

Mis à jour : août 25

Le deuxième meeting 2020 s’est déroulé sur le vallonné circuit de Dijon-Prenois où les fortes puissances ont pu s’exprimer pleinement.


Dès les essais qualificatifs, la météo fait des siennes. Le début des chronos se déroule sur une piste détrempée mais séchante. Quels pneus utiliser ? Quelques courageux tentent les slicks.


La pôle est réalisée par le superbe spider Renault 3l des années 90 d’Arnault Dousse, devant Julien Grenet sur sa Dodge Viper et Michaël Desmaële sur sa Porsche 996 GT3 Cup.



Pour les années 80, la pôle est réalisée par Alain Derognat sur sa puissante BMW 323 I devant la surprenante Super 5 GT Turbo Maxi de Gérard Verney et la très jolie Porsche 924 S de Jacques Roux. La catégorie Sixties-Seventies est remportée par Nicolas Grué avec sa Chevrolet Monza, précédant la BMW de Bernard Frugier et la Lotus Seven de Vincent Delarche. A noter, en fin de séance, la sortie de route d’Arnault Dousse qui l’a contraint à déclarer forfait pour le restant du week-end.



La première course s’est déroulée sur le sec. La catégorie Nineties est remportée par Julien Grenet et sa Viper suivi par Michaël Desmaële sur sa Porsche 996 GT3 Cup et Patrick Delannoy également sur Porsche 996. Chez les Eighties, c’est Alain Derognat qui rafle la mise devant Jacques Roux et sa Porsche 924 S et Pierre-Yves Gautier sur sa Porsche 911.Vincent Delarche sur sa Lotus Seven remporte la catégorie Sixties- Seventies, précédant Gilles Dubelly et sa magnifique BMW 30 CSI suivi par la BMW 2002 TI de Bernard Frugier. A Noter le forfait de Thierry Lortal sur Lotus Seven suite à des problèmes de cloche d’embrayage.




Aux aurores, dimanche matin, la mise en place de la pré-grille s’est déroulée sur une piste sèche. Quelques minutes avant le départ du tour de formation, une pluie forte constituée de grosses gouttes a détrempé la piste. Il s’en est suivi un certain flottement de la direction de course et suite à une mauvaise communication entre les commissaires, certains pilotes ont pu rejoindre le paddock pour changer de pneumatiques, d’autres ont été obligés de partir de la pré-grille en pneus slicks. Alain Derognat et Michaël Desmaële ont préféré ne pas partir, où ne faire qu’un tour dans ces conditions plutôt que de se mettre en danger. La victoire, dans la catégorie Nineties revient à Julien Grenet sur Viper devant Patrick Delannoy sur Porsche 996 et Phillipe Gandini pilotant sa performante Honda CRX. En catégorie Eighties, la victoire est acquise par Jacques Roux avec sa Porsche 924 S devant la Porsche 911 de Pierre-Yves Gautier. Gilles Dubelly remporte la catégorie Sixties-Seventies devant Vincent Delarche et sa Lotus Seven, précédant la belle Ford Mustang de Christian Danne.


Tous les pilotes se sont donnés rendez-vous sur le mythique circuit de Charade dans 10 jours pour continuer à en découdre si sympathiquement.





134 vues
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur YouTube

© 2019 Trophée Saloon Cars - Le sport auto, version vintage.